Je ne comprends pas pourquoi une date erronée s'affiche sur les photos prises du numérique de mes parents. Bref, tout date de ce matin. Je tardais à sortir du lit quand la nouvelle m'arriva. Du coup, en deux temps trois mouvements, je me précipitai sur la terrasse pour prendre la rue et le collège encore endormis. Pour une fois, je me suis abstenu de prendre le bus (qui ne marchait pas en plus !) afin de marcher dans la neige jusqu'au métro. Les voitures pointaient aux abonnés absents. Une belle façon de démarrer la semaine.

IMGP1317

IMGP1316

IMGP1318

Par la fenêtre de mon boulot, le calme absolu. De quoi piquer du nez...

IMGP1322

IMGP1324

IMGP1323

IMGP1321

... surtout après un week end chargé (deux films au cinéma dont le très beau "Les noces rebelles", un bar samedi soir et un détour dans le Ier. Et pour point d'orgue, l'anniversaire de mon grand-père, ponctué par un déjeuner où trois anciens n'ont pas hésité à parler zoophilie, phase terminale et homosexualité. Finalement, ils abordent tous les sujets, même les plus trash. Je me retenais de rire, tellement surpris d'entendre de tels propos arriver à mes chastes oreilles. Sans oublier qu'à presque trente ans, je me vois réduit à l'eau plate en guise d'apéritif, avant qu'on daigne me verser un fond d'apéritif. Je ne bois qu'en soirée, du coup je ne piétinais pas ma ligne de conduite. Avec l'arrivée du reste de la famille, le ton a bien heureusement changé et nous avons pu évoquer la préparation du Carême, les oeuvres de bienfaisance et le lobby "virginité jusqu'au mariage" en dégustant des crêpes. Avec ma mère dame patronnesse et ma tante grenouille de bénitier, les valeurs restent sauves !